Elmënor
Le forum est désormais ouvert! Venez jeter un coup d'oeil aux prédéfinis et choisissez votre camp dans ce monde à la veille d'une nouvelle guerre entre Atlantis et Shangri-La! Venez incarner, un simple soldat, un capitaine de nef, un conseiller peu honnête ou même un pirate!

Elmënor

Dans ce monde fantastique, venez sauver votre pays!
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le forum a ouvert ses portes! N'hésitez pas à jeter un coup d'oeil aux prédéfinis et aux postes vacants. Le Staff est à votre écoute pour tout question.

Partagez | 
 

 Débarquement mouvementé [Esther]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gavril Sretan

Pirate du ciel
avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 17/08/2011


MessageSujet: Débarquement mouvementé [Esther]   Dim 21 Aoû - 16:24

- Cap sur Circé ! beugla Stolk.

Les cales de la nef étaient bien remplies. De manière plus ou moins honnête, jour après jour, elles avaient été garnies des plus diverses marchandises, de simples épices à tout un panel d’armes en passant par des sacs de soie. Bref, au prochain arrêt, on irait vendre tout ceci. Gavril, résolu à gagner un maximum de points auprès de son capitaine, maintenait le gouvernail en direction de la capitale d’Enaïlya. Le second de « l’Intrépide », un cousin éloigné de Gavril nommé Rashak, s’occupait des derniers préparatifs de la vente. Il hurlait à chacun quel serait son rôle, quelle marchandise il emmènerait au point de vente et combien il devrait en retirer au minimum. Le Sretan n’avait jamais apprécié Rashak. C’était un dragueur invétéré, arrogant et insupportable. Les deux pirates avaient le même âge mais, il fallait le reconnaître, le second était plus à l’aise avec tout ce qui touchait à la navigation que Gavril. C’est ce qui lui avait valu sa promotion au rang de second du capitaine Stolk. Depuis l’ascension de son cousin, Gavril nourrissait une jalousie sans borne à l’égard de son rival. Rival qui, lui-même, ne voulait absolument rien lui céder. Ils ne s’adressaient la parole que si la situation ne l’exigeait.

- Ville en vue ! hurla la vigie.

Gavril esquissa un sourire. Il allait enfin pouvoir se dégourdir les jambes. Il confia le gouvernail à un membre d’équipage qui passait par là car son cousin venait de le héler. Le Sretan affichait un visage neutre lorsqu’il se présenta à Rashak. Celui-ci lui tendit trois sacs de cuir.

- Faudra qu’on vende les étoffes qu’il y a là-dedans.

- Comment ça, « on » ?
- Ben… Toi et moi, quoi. C’est le capitaine qui l’a voulu, ça m’enchante pas non plus, crois moi.

Gavril hocha la tête. Que cherchait Stolk ? Il savait parfaitement quelles étaient leurs relations. Pour le moins tendues, et pourtant il leur avait confié cette tâche. Il comptait peut-être là-dessus pour améliorer leurs rapports.

L vent cessa soudain de souffler. Tous les pirates marchands se réunirent sur le pont avec chacun leur marchandise sur l’épaule. Le capitaine se plaça devant ses hommes et leur expliqua qu’après avoir effectué leur travail, ils avaient quartier libre jusqu’à ce que le soleil se couche. Des murmures d’approbation se firent entendre parmi les rangs de l’équipage. Stolk disparut ensuite dans sa cabine.

Gavril et Rashak touchèrent le sol dur et rocailleux en même temps. Leur objectif était de se rendre chez un marchand d’étoffes ou de vêtements, et de lui vendre tout ce qu’ils avaient en leur possession. De part ses anciens voyages, les deux pirates connaissaient à peu près la ville et savaient où ils devraient se rendre. C’est donc dans un silence de mort qu’ils se mirent en route.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esther Acilla

Magicienne érudite
avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 09/08/2011

Feuille de personnage
Statut/ Métier: Erudite à la cour de Circé
Favorable à une guerre?: Non
Objets & Armes:


MessageSujet: Re: Débarquement mouvementé [Esther]   Dim 21 Aoû - 19:26

Ses parents la haïssaient, les autres érudits de la cour aussi, et même son frère! Ils l'avaient tous lâchement laissé en plein Circé alors qu'ils savaient que la jeune femme n'était pas très friande des sorties solitaires. Mais bon, elle avait pris son courage à deux mains et avait décidé de rester un peu dans les rues de la capitale pour se mettre à l'épreuve en quelque sorte. Esther connaissait quand même cette cité mais elle ne s'y sentait pas comme un poisson dans l'eau si vous voulez. Elle ignorait d'où lui venait cette crainte mais elle était là.
La jeune femme erra donc parmi les rues animées et seulement celles-ci autour du Palais sans oser trop s'éloigner jusqu'à ce qu'elle croise un autre 'jeune' qui travaillait pour une autre famille noble. Ils s'étaient déjà parlé à de nombreuses reprises quand la demoiselle restait avec les domestiques et qu'il venait porter des messages. Heureusement là, il accepta de rester avec Esther sans que celle-ci bien sur, est admis qu'elle avait peur de se retrouver seule de peur qu'on se moque d'elle.

Tout de suite, le temps passa plus vite avec un compagnon à ses côtés. Il profitait que ses maîtres étaient ailleurs pour se détendre un peu. Il sut redonner confiance en la demoiselle qui finit par avoir l'idée d'aller dans le quartier commercant. Elle avait un peu d'argent sur elle et comptait se faire plaisir pour oublier l'abandon qu'elle avait subi peu de temps avant. De son point de vue d'ailleurs, sa petite bourse d'argent n'était pas très garnie et ne contenait pas grand chose sauf que du point de vue d'un marchand, c'était largement suffisant, le genre de bourse qu'ils prennent plaisir à alléger en augmentant les prix volontairement face à ce type de client. Mais pour le moment rien ne plaisait à la noble. A vrai dire, elle s'intéressait plus aux étoffes qu'aux bijoux et on lui proposait toujours des tissus qui faisaient trop voyant à son gout et ceux qui lui plaisaient n'étaient pas de bonne qualité.

Malheureusement, le domestique dut retourner au manoir de ses maîtres pour être là quand ils rentreraient. De nouveau seule en plein milieu du quartier sans doute le plus animé de la capitale, Esther ne se sentit pas à l'aise. On lui avait raconté bon nombre de rumeurs sur ce quartier. Certes on y rencontrait des produits fabuleux mais c'était aussi une place fortement convoitée par les voleurs qui profitaient bien évidemment des riches personnes comme elle qui s'ignoraient riche et donc qui se croyaient plus ou moins à l'abri des voleurs.
Toutefois, la demoiselle finit par trouver chaussure à son pied. Un tissu dans ses goûts, de bonne qualité, quant au prix, elle n'en avait aucune notion, elle savait juste qu'elle avait les moyens. Bref, elle observait l'étoffe pour savoir le nombre de mètres qu'elle en prendrait quand elle sentit quelque chose l'effleurer et bouger. Elle se retourna pour voir qui en était à l'origine et tomba nez à nez avec un homme qui avait l'expression de celui qui ne pensait pas se faire prendre... Esther se raidit d'un coup, lâcha l'étoffe et repoussa le voleur.



Oh voleur! Rend moi ça!


Et dans un réflexe, elle invoqua son pouvoir, celui de créer une lumière éblouissante pour justement empêcher le dit voleur de s'enfuir et pour qu'elle puisse reprendre sa bourse on ne peut plus remontée.


Vous pensiez pouvoir voler les gens impunément?


[J'espère que ça te va ^^"]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gavril Sretan

Pirate du ciel
avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 17/08/2011


MessageSujet: Re: Débarquement mouvementé [Esther]   Dim 21 Aoû - 22:22

[Ca me va parfaitement ^^]

A mi-chemin, Rashak et Gavril s’étaient séparés dans l’espoir d’obtenir de meilleures chances de ventes. Le cousin du pirate du ciel s’était arrêté à la première boutique, en plein milieu du quartier et le Sretan lui, s’était enfoncé plus loin. Seul, il se sentit plus libre. Les rues étaient bondées de magiciens qu’il examinait avec circonspection et méfiance, de nobles dont la bourse bien remplie attirait ses yeux vifs et de domestiques affairés qui ne se laissaient guère admirer, occupés à courir à droite à gauche. Le soleil dardait ses rayons à plombs sur Circé et dans la cohue de la foule la chaleur était étouffante. Avec ses habits légers, Gavril la supportait tant bien que mal mais il se demandait comment les aristocrates, sous toutes leurs voiles, leurs étoffes, réussissaient ce prodige.

Il n’y aurait rien de plus simple que de détrousser ses nobles trop sûrs d’eux. Au milieu d’une telle foule, les mains baladeuses ne sont pas choses rares, mais par mesure de sécurité, et ne voulant pas s’attirer les foudres de quelque magicien, Gavril garda résolument les mains dans ses poches. Il espérait que Rashak se tiendrait aussi à carreaux, car à la réflexion même dans un tel environnement, tromper la vigilance d’un mage doit être chose très compliquée. Le Sretan pour sa part, ne tenterait pas cette folie. Il marchait d’un air contrit. Son bon comportement lui donnait l’impression de gaspiller des sommes incommensurables. Il avait presque l’impression d’entendre le cliquetis des pièces dans les bourses. Il secoua la tête, refusant de se laisser charmer par ce bruit cristallin. Il sourit de ses propres pensées et s’attela, arrivé à l’entrée d’une galerie marchande, à trouver des acheteurs potentiels. Il se présenta à une vieille dame, la salua et couvrit le comptoir de toutes ses étoffes. L’une de ses stratégies était de demander à la base un prix largement au dessus de ce qu’il avait prévu de manière à donner l’impression à l’acheteur en faisant le prix de faire une affaire. Ce qui était évidemment loin d’être le cas. Communément, on appelle ça une arnaque.

Une fois de plus cette manœuvre fonctionna. Gavril réussit à vendre la totalité de sa marchandise à un prix ridiculement haut. C’était la compensation pour tous ces nobles qu’il n’avait pas volés, se dit-il en esquissant un sourire. Il avait donc commencé à rebrousser chemin.

Il se rendait au navire quand une étrange lumière l’aveugla. Il regarda à droite, puis à gauche et aperçut une femme aux prises avec un homme qui n’était autre que…

- Ce débile de Rashak !

Débile qui de toute évidence avait mal choisi sa cible. Une magicienne qui venait d’utiliser ses pouvoirs pour l’aveugler quelques secondes avait compris Gavril. Cette conclusion lui fit serrer les dents. Même si Rashak n’était pas son meilleur ami, il devait reconnaître que c’était un bon navigateur et que sans lui, « l’Intrépide » ne fonctionnerait pas de manière optimale. Alors cette fois-ci le Sretan allait devoir mettre sa fierté et sa répugnance envers la magie de côté et intervenir avant que les choses ne s’enveniment.

Malheureusement, il était encore assez loin du lieu de l’altercation. Et la foule qui s’était formée autour de Rashak et de la jeune femme l’empêchait de passer. Il eut le temps d’apercevoir son cousin éloigné saisir la jeune femme par le col et lui crier un « Qui traites-tu de voleur, toi ? » avant qu’un homme n’obstrue la vision de Gavril. Déterminé à intervenir, le pirate redoubla d’efforts, jouant des coudes pour percer la foule et régler ce problème le plus rapidement possible. Il se demandait toutefois quelle avait été la réaction de la jeune femme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esther Acilla

Magicienne érudite
avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 09/08/2011

Feuille de personnage
Statut/ Métier: Erudite à la cour de Circé
Favorable à une guerre?: Non
Objets & Armes:


MessageSujet: Re: Débarquement mouvementé [Esther]   Mar 23 Aoû - 23:08

Et dire que ses parents la considéraient presque comme une folle d'avoir autant peur de l'extérieur mais peut être que vu ce qui vient de se passer ils changeraient d'avis. Quoique...oui ils se révolteraient qu'on l'ait volé mais justement, ils se préoccuperaient plus de la somme dérobée que la santé de leur fille. Après tout, comparé à son frère ainé, elle était moins importante, le nom de la famille dépendait des hommes et non des femmes. En tout cas, rien ne pouvait diminuer la rage qui circulait en elle en ce moment face à ce voleur à la sauvette. Il valait mieux pour lui qu'il maîtrise aussi la magie et qu'il soit un minimum compétent en la matière sinon il allait passer un très mauvais quart d'heure. Car sans doute la jeune femme pouvait être facilement destabilisée dés qu'elle était dehors mais en matière de magie si on la cherchait on la trouvait et elle pouvait faire preuve d'un très, très mauvais caractère.
Les personnes alentours c'étaient rassemblées. Qui croire? Le Moren ou la noble eldred? Certains nobles n'hésitaient pas à accuser à tort pour avoir des dédommagements alors on pouvait avoir le bénéfice du doute dans une telle situation. Mais la demoiselle semblait vraiment furieuse et n'avait pas le rictus de celui qui fait usage de son pouvoir pour inventer de faux prétextes afin d'obtenir satisfaction. D'ailleurs Esther crut qu'elle allait coller son poing dans la figure du jeune homme même si ce dernier la dépassait d'une bonne vingtaine de centimètres et qu'il venait de la saisir par le col de ses vêtements.


Comment ça j'insulte quelqu'un? De nous deux je ne suis pas celle qui devrait avoir honte de mes actes!

Non mais elle était en plein cauchemar! On la volait et ensuite on l'accusait d'insulter quelqu'un ? Car insulter sous entendait que l'autre personne était victime, sauf que dans cette situation précise la victime c'était Esther! Cependant, ce moren s'appuyait plus sur sa force physique que psychique ce qui, face à un magicien n'était pas vraiment le mieux. L'endurance physique aidait bien entendu mais le psychique était aussi nécessaire. Bref, hors de question qu'elle laisse passer cette attitude envers elle.

Si vous n'ôtez pas vos sales pattes de mes vêtements je vous envoie une décharge lumineuse qui vous aveuglera pendant une semaine et quand votre vue reviendra vous serez enfermé au fond d'une geôle!

La foule alentour restait silencieuse, attendant la suite des évenements. De toute manière, d'autres mages ne pouvaient se méler de cette affaire car cela finirait en une sorte de joute magique ce qui serait très mauvais. Toutefois, pour prouver qu'elle était sérieuse, Esther commença à concentrer de l'énergie lumineuse dans sa main droite qui se mit à émettre de la lumière blanche. Il lui suffirait de lâcher subitement un flux d'énergie vers sa main et de placer cette dernière juste en face des yeux du voleur et celui-ci, même s'il fermait les yeux, aurait d'énormes difficultés à voir pendant un certain temps. A lui de voir ce qu'il préférait...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gavril Sretan

Pirate du ciel
avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 17/08/2011


MessageSujet: Re: Débarquement mouvementé [Esther]   Mer 24 Aoû - 19:19

C’est après avoir passé quelques secondes à se frayer un chemin à travers la foule que Gavril arriva enfin au premier rang. Pendant qu’il jouait des coudes pour écarter les badauds qui obstruaient son chemin, il avait perçu les éclats de voix d’une jeune femme, mais n’avait pas pu saisir exactement les propos qu’elle avait tenus. Rashak tenait toujours la magicienne par le col et celle-ci avait approché sa main de son visage, main dans laquelle une sorte de sphère lumineuse semblait s’épanouir. A la vue de cette manifestation magique, Gavril émit un claquement de langue rageur. Pourquoi cet abruti de Rashak ne s’était-il pas attaqué à un noble sans pouvoir ? Il n’avait vraiment pas l’oeil, ce crétin.

Cet impair aurait pu lui coûter très cher, une magicienne moins aimable l’aurait déjà réduit en cendres. Eh ! Gavril esquissa un sourire. Cette situation pourrait très vite se tourner à son avantage. Par cette altercation en public, Rashak venait de mettre en doute l’identité marchande de l’équipage de « l’Intrépide ». Stolk n’apprécierait certainement pas cela. Peut-être même qu’il le rétrograderait pour lui apprendre à se faire discret en ville. Et peut-être même qu’il récompenserait Gavril pour son intervention.

La bonne humeur du Sretan fut ranimée. Il était désormais déterminé à venir en aide à Rashak. Il s’avança lentement jusqu’à se trouver à côté des autres protagonistes. Il avait positionné sa main sur la garde de son épée, prêt à la dégainer au moindre signe suspect de la part de la magicienne. Il plaça un coup de coude discret mais aussi appuyé qu’il le pouvait (vengeance personnelle) en passant à côté de Rashak qui, comprenant, lâcha la jeune magicienne. Gavril se plaça ensuite entre les deux et se mit face à femme. Il surveillait du coin de l’oeil la lumière blanche dans la main de la femme. Il prit l’expression la plus avenante possible, sourit et s’adressa enfin à la noble en face de lui.

« Je vous prie de bien vouloir excuser mon ami. Il ne pensait certes pas à mal, il est juste un peu maladroit, vous vous êtes sans doutes méprise sur ses intentions, en revanche, pour le geste déplacé qu’il a eu en vous empoignant, je suis prêt à vous offrir une… compensation pécuniaire. »


Les derniers mots qu’il avait prononcés lui avaient écorché la langue. Si l’affaire devait se régler ainsi, il s’assurerait que Rashak le rembourse, et avec les intérêts, s’il vous plait. Toutefois, rien ne disait que cette magicienne accepterait que l’on mette un point final à cette altercation aussi facilement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Débarquement mouvementé [Esther]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Débarquement mouvementé [Esther]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Les 95 ans du débarquement américain en Haïti
» Arrivée mouvementée et compagnie inattendue
» Retrouvailles légèrement mouvementé...
» that awkward moment when we're sitting next to each other feat. connor, cooper, evey & esther..
» [Libre] Une promenade mouvementée !
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Elmënor :: Enaïlya :: Circé-